« Explorer, restituer, transmettre les corpus de la Première Modernité. Quelques outils et méthodes en Humanités numériques » (19 décembre 2018, Metz, Equipe Ecritures)

Atelier animé par Anne Réach-Ngô (UHA, IUF) et Marine Parra (UHA)
14h00 – 17h00, Salle A127
Campus Saulcy Metz – UFR Arts Lettres et Langues – Université de Lorraine

Cet atelier de réflexion autour des outils, méthodes et enjeux des Humanités numériques vise à mettre en évidence l’intérêt de ces perspectives pour appréhender les corpus littéraires, et plus spécifiquement ceux de la Première Modernité.

La présentation de trois exemples concrets de projets en cours de réalisation mettra en évidence trois modalités d’appréhension des corpus (base de données, bibliothèque numérique, édition critique numérique) et les implications méthodologiques que cela présuppose. Chaque présentation sera suivie d’un échange avec les participants de l’atelier.

  1. La base de données COMETE (Compilations littéraires à intitulé métaphorique)

 La base de données COMETE, conçue par Anne Réach-Ngô et Marine Parra, offre des outils de description et d’interrogation pour recenser un corpus d’œuvres littéraires caractérisées par la présence d’un motif métaphorique dans leur titre (Jardin, Trésor, Magasin, Esprit, Bouquet, Fleurs, etc.). L’interface de saisie, réalisée par l’informaticien Michel Revesche, vise à accompagner le chercheur dans le travail de description des exemplaires en bibliothèque et lui permet d’explorer méthodiquement ses données pour construire des analyses qui font varier la granularité du champ d’observation.

  • La bibliothèque numérique Thresors de la Renaissance

La bibliothèquenumérique Thresors de la Renaissance est réalisée par Anne Réach-Ngô sur la plateforme EMAN (Edition de Manuscritset d’Archives Modernes) de l’ITEM (ENS-CNRS) dirigée par Richard Walter. Il s’agit d’inventorier toutes les éditions de toutes les œuvres parues en langue française entre 1475 et 1630 qui portent en leur titre le terme de« T(h)resor » employé en un sens générique. La bibliothèque propose une reproduction numérique (partielle ou totale) d’au moins un exemplaire de chaque édition des 130 ouvrages répertoriés (soit plus de 400 éditions),assortis de la transcription de tous les péritextes.

  • L’édition critique numérique Joyeuses Inventions

Le projet collaboratif Joyeuses Inventions vise à élaborer l’édition critique numérique du Thresor des joyeuses inventions du parangon de poésies (4 éditions entre 1554 et 1599). Il rassemble une dizaine de chercheurs autour de l’atelier d’édition numérique du séminaire « Génétique éditoriale de la première modernité » (Anne Réach-Ngô & Richard Walter). Il s’agit de mettre en évidence les mutations du recueil au cours de ses 4 éditions successives (1554,c. 1556, c. 1568, 1599) en suivant le parcours de chacun des poèmes convoqué dans l’une ou l’autre des éditions (394 poèmes au total). L’ensemble des autres recueils collectifs où paraissent isolément ces textes est ainsi pris en considération et intégré à l’étude des différents poèmes du Thresor des joyeuses inventions.


Anne Réach-Ngô

Enseignant-chercheur à l'Université de Haute-Alsace

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.