5e séance 2017-2018

La cinquième séance du séminaire « Génétique éditoriale de la première modernité. De l’édition critique à l’analyse de corpus » aura lieu le jeudi 12 avril 2018, de 15h à 17h à l’ITEM, centre Pouchet, 57 rue Pouchet, 75017 Paris.

 

Delphine Denis (Université Paris-Sorbonne)

Éditer L’Astrée d’Honoré d’Urfé (1607-1628). Philologie et humanités numériques

 

 

Publié par livraison successives de 1607 à 1628, L’Astrée, chef-d’œuvre d’Honoré d’Urfé, n’avait encore jamais fait l’objet d’une édition critique.

Pour la mener à bien, une double issue a été retenue : la traditionnelle version papier, amplement annotée, est associée à un site dédié au Règne d’Astrée. Il s’agit tout à la fois de donner à lire ce roman pastoral qui fut un véritable best-seller, et d’en présenter le rayonnement à travers les différents arts qui s’en sont inspirés.

Site Le Règne d’Astrée : http://www.astree.paris-sorbonne.fr/

 

Illustration mise en avant : I, 3. Céladon entouré de Sylvie et Léonide dans les jardins du palais d’Isoure, qu’on voit à l’arrière-plan. Gravure de Charles David d’après Rabel, signée en bas «Rabel inv[eni]t» à gauche et «C.D. sc[ulpsit].» à droite. Planche conservée au département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, réalisée par Michel Lasne. Elle est beaucoup plus fidèle à la suite Tavernier pour le décor, tout particulièrement le dessin des parterres et du château. Inspiré par Rabel, Michel Lasne a pris en outre le soin de représenter les épisodes annexes: Clidaman tirant au sort les noms de ceux qui devront servir les nymphes, Clidaman et Guyemants se rendant à la fontaine de la Vérité d’Amour.


Anne Réach-Ngô

Enseignant-chercheur à l'Université de Haute-Alsace

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.