Thresors de la Renaissance et Joyeuses Inventions au colloque « Un trésor de textes » (Padoue, 26 septembre 2018)

Magda Campanini – Anne Réach-Ngô, « Étudier les Trésors de la Renaissance aujourd’hui : outils, méthodes et enjeux ».
Présentation au colloque « Un trésor de textes. Images, présences et métaphores du trésor dans la langue et la littérature françaises » (Padoue, 26-28 septembre 2018) organisé par la Società Universitaria per gli Studi di Lingua e Letteratura Francesa (SUSLLF).

Abstract

Cette communication vise à faire état d’un projet de recherche mené dans le cadre de l’Institut universitaire de France (2015-2020) consacré aux « Trésors de la Renaissance, vitrine éditoriale de la culture française ? ». Il vise à étudier la vogue éditoriale des livres intitulés Tresor, Trésor ou Thresor qui se déploie massivement de 1475 à 1650, rassemblant toutes sortes d’ouvrages – de médecine, de dévotion, de vie pratique mais aussi de littérature – qui prétendent offrir aux lecteurs la somme des écrits les plus précieux du moment, sous la forme de petits volumes de faible coût et de manipulation aisée. Le projet vise à montrer que le geste éditorial de « thésaurisation » mis en scène dans les péritextes des 150 ouvrages répertoriés concourt à la naissance d’une conception du « bien culturel », mise en partage du « Trésor » qui rend compte des premières manifestations de la marchandisation de la culture à l’ère de l’imprimé.

La communication s’attachera à mettre en valeur les enjeux de l’étude des Trésor de la Renaissance en interrogeant la portée patrimoniale de l’objet « Trésor » de nos jours. Que faire des Trésor littéraires hérités, comment les « déterrer », les « mettre en usage » selon la parabole des talents et les faire « fructifier » ? L’accent sera mis sur les conditions d’accès et d’interrogation d’un tel corpus, à l’heure des humanités numériques, à la fois d’un point de vue synthétique, avec la présentation de la bibliothèque numérique des Thresors de la Renaissance, en cours de constitution sur la plateforme EMAN de l’ITEM-CNRS, et à la fois d’un point de vue analytique, avec le projet d’édition critique numérique Joyeuses Inventions, qui s’attache à restituer les processus éditoriaux de compilation, de remaniement et de diffusion d’un Trésor poétique, le Thresor des joyeuses inventions du parangon de poesies (1554-1599). Quelques aspects liés à la littérarité des Trésor feront aussi l’objet d’un questionnement : des enjeux de l’auctorialité aux retombées de la réception sur les transformation du goût des lecteurs, en passant par les mécanismes d’agencement et réagencement des pièces à l’intérieur de ces corpora, on réfléchira au rôle des Trésor dans la fixation des modèles de composition, dans l’élaboration d’une poétique de genre et dans les dynamiques d’échanges intergénériques.


Anne Réach-Ngô

Enseignant-chercheur à l'Université de Haute-Alsace

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.