« Lire, recueillir, inscrire dans le corpus des Thresor de la Renaissance » (séminaire du GADGES, 24 octobre 2018)

Lire, recueillir, inscrire : recueils et anthologies (XVIe- XVIIIe siècle)
Séminaire doctoral de l’équipe du GADGES – IHRIM-Lyon3 (UMR 5317)

Le mercredi, de 16.00 à 18.00
Lyon, site des quais, 18 rue Chevreul

24 octobre
Anne Réach-Ngô (Université de Mulhouse, IUF) : « Lire, recueillir, inscrire dans le corpus des Thresor de la Renaissance. De la diversité des pratiques intellectuelles à la cohérence d’un discours péritextuel »

Envisagé d’un point de vue sériel et exhaustif, le corpus des Thresor de la Renaissance  – ces compilations qui rassemblent aussi bien des textes de médecine, de dévotion, de savoirs encyclopédiques que des écrits poétiques, narratifs ou épistolaires – constitue un observatoire fécond pour qui veut analyser la diversité des pratiques de sélection, d’agencement et de promotion des textes chargés de représenter la quintessence d’une époque dans un domaine donné. A l’ouverture de ces manuels, traités, sommes, abrégés – correspondant à pas moins de 130 œuvres différentes parues entre 1475 et 1630 – semble se dessiner un même discours péritextuel, articulé autour de références et mots-clés récurrents, qui tendent à apparenter à un même imaginaire textuel des écrits issus de pratiques intellectuelles et éditoriales pourtant fort différentes. On voudrait dès lors examiner la manière dont ces discours topiques tendent à élaborer une représentation concrétisante et relativement unifiée de l’appréhension des textes à la Renaissance, fondée sur la circulation, le remaniement et la mise en usage des écrits, aussi bien dans leurs modes de production, de diffusion que de réception et de transmission à la postérité.


Julien Goeury (Université d’Amiens) : « Recueils ou anthologies ? De quoi les Blasons anatomiques du corps féminin sont-ils le nom ? »

Voir le programme du séminaire : https://recueils.hypotheses.org


Anne Réach-Ngô

Enseignant-chercheur à l'Université de Haute-Alsace

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.