Rentrée du séminaire « Génétique éditoriale de la première modernité » (ITEM, rue Pouchet, 6 novembre 2018)

Le 6 novembre 2018, de 15h à 17h, 59/61 rue Pouchet, aura lieu la séance d’introduction du séminaire « Génétique éditoriale de la première modernité », consacré cette année à la question de la transmission des corpus de la Première Modernité : « Modes exploratoires et expériences de visualisation ».

Présentation des enjeux du séminaire 2018-2019 :

Anne Réach-Ngô (UHA, IUF) et Richard Walter (ITEM), Introduction du séminaire :

Destinées à des utilisateurs diversifiés, tant chercheurs que « simples » lecteurs, les ressources numériques actuellement produites se définissent notamment par leurs choix méthodologiques et ergonomiques (architecture des sites et structuration de l’information, modalités d’interrogation, visualisation par réseaux ou par graphes, recours au multimédia, enrichissement dynamique par le lecteur). Ces stratégies de communication et de valorisation concourent ainsi à redéfinir l’objet édité, sa lecture et son exploitation scientifique, construisant une représentation nouvelle des corpus de la première modernité. Le séminaire s’intéressera ainsi à la manière dont ces projets assurent et renouvellent la transmission de ces corpus anciens dont les caractéristiques structurelles (variabilité, modularité, construction en réseaux) sont loin d’être étrangères à la culture numérique.


Anne Réach-Ngô

Enseignant-chercheur à l'Université de Haute-Alsace

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.