Projet « Tragiques Inventions »

« Le coeur mangé », Boccace, Dechamerone over Cento novelle de misser Johanni Boccaccio, 1510, exemplaire de la Biblioteca Marciana, RARI VEN. 0175, photographie Anne Réach-Ngô

Le projet « Tragiques Inventions », dirigé par Anne Réach-Ngô et Magda Campanini, s’inscrit dans une réflexion sur les usages du numérique dans l’enseignement des corpus littéraires de la Première Modernité. Il prend comme présupposé de départ que l’édition critique numérique, par les manipulations qu’elle nécessite sur le « document » littéraire, est un outil efficace pour démonter avec les étudiants les mécanismes de production, de communication et de réception des oeuvres des XVIe et XVIIe siècles.

Le site Tragiques Inventions, né en février 2020, est développé sur la plate-forme de publication numérique EMAN (Editions de Manuscrits et d’Archives Numériques) dirigée par Richard Walter (CNRS). Il sert d’espace d’expérimentation pour ces réflexions pédagogiques. Il a bénéficié du soutien du Département d’études linguistiques et culturelles comparées de l’université Ca’Foscari (Venise) et s’inscrit dans le « projet d’excellence » du département.

La première étape de ce projet s’est déroulée de février à juin 2020 dans le cadre du séminaire d’Anne Réach-Ngô « Corpus littéraires de la Première Modernité & Technologies numériques » à l’université Ca’Foscari (voir Point de départ du projet). Lors de sa première étape, il avait pour objectif d’initier les étudiants de M1 à la production d’une bibliothèque numérique à la suite de leur visite à la Bibliotheca Marciana. Il s’agissait de partir de l’expérience de leur première rencontre avec l’édition ancienne et de les inviter à réfléchir aux implications, en terme de conversion sémiotique, que suscitait la numérisation de l’exemplaire et sa mise en ligne, accompagné de métadonnées. Devenus des ressources numériques, les documents éditorialisés se sont ensuite prêtés à différents agencements au sein d’expositions virtuelles visant à restituer le cheminement intellectuel qui les avait amené à reconsidérer ces documents mis au format numérique.

Depuis septembre 2020, le projet vise à réunir différents enseignants-chercheurs, bibliothécaires et responsables de fonds patrimoniaux qui désirent accompagner de très jeunes chercheurs (le plus souvent en master) dans la découverte de la littérature de la Première Modernité par le biais de l’éditorialisation de textes littéraires. Espace d’initiation aux Humanités numériques, le site Tragiques Inventions se construit de manière collégiale avec les étudiants, lors des rencontres mensuelles qui ont lieu en visioconférence, afin de réunir des participants de diverses universités et institutions. Il est amené à évoluer grâce à la collaboration de spécialistes du domaine du récit et du registre tragique et constitue à ce titre un espace d’investigation entre enseignement et recherche, université et monde des bibliothèques et de l’ingénierie documentaire.

 

 

 

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search